Le Guide Hachette 2005


Coup de Cœur
Domaine de Beaurenard
Châteauneuf du Pape Rouge 2002 et Blanc 2003  **

 
Au XIVème s déjà des vignes étaient cultivées sur les sols argilo-calcaires légèrement inclinés d’un lieu-dit appelé Bois Renard. Mais c’est à la famille Coulon et à ses ancêtres que l’on doit la mise en valeur de ce terroir. Aujourd’hui, 45% de la production est exportée en Europe, au Japon ou en Amérique. Ce 2002 trouvera sans aucun doute son public. Le renard n’est pas loin… En effet, ce sont des notes animales et des accents de sous-bois que l’on distingue au nez. Les fruits rouges se manifestent dans une bouche souple, charnue, d’une bonne structure tannique. C’est un vin de garde (5 à 10 ans), de même que le Blanc 2003, noté 2 étoiles lui aussi, que vous conserverez 4 ou 5 ans.
 
Côtes du Rhône Villages Rasteau "Les Argiles Bleues" 2001 
Rouge carmin intense, ce Rasteau complètera la visite du musée du Vigneron. Odorant comme le retour de la chasse, il doit à son âge des arômes de gibier et de cuir qui proviennent peut être aussi d’une très longue cuvaison (28 jours). Sur un fruit frais à noyau, les tanins sont rabotés avec soin. Petite note réglissée en fond de bouche.
 
Côtes du Rhône 2003
Ne quittez pas Rasteau sans avoir visité son musée du Vigneron. Vous comprendrez alors la passion que nourrissent les hommes et femmes d’ici pour leur vin. Il en est ainsi de se domaine, familial depuis sept générations, qui propose un 2003 très tonique. Le fruité de la cerise accompagne des tanins présents, mais au beau grain. Un vin plaisant destiné à des grillades ou à des petits farcis.
 
Vin Doux Naturel Rasteau 2001  **
Outre son église du XIIème s., Rasteau possède un musée du Vigneron que l’on pourra visiter avant de se rendre au Domaine de Beaurenard. Une cuvée 100% grenache, d’un rouge profond, offre des arômes de griotte mûre évoluant vers le pruneau. Ample et velouté, elle mérite d’être bue dès aujourd’hui.



Le Guide Hachette 2004

Domaine de Beaurenard
Châteauneuf du Pape Rouge 2001  **

 
La couleur profonde assure déjà de la solidité de la charpente. La palette aromatique convie à un voyage du monde des fruits rouge à celui des épices. La structure tannique est très marquée et demande au vin cinq à six ans de vieillissement. Mais vous pouvez l’oublier dix à quinze ans dans votre cave pour le redécouvrir ensuite.
 
Côtes du Rhône Villages Rasteau 2001  *
 
Après avoir visité le musée du Vigneron à Rasteau, vous pourrez aller découvrir cette exploitation familiale depuis sept générations. Les années se suivent et se ressemblent au Domaine de Beaurenard. A nouveau le jury a décerné une étoile à la cuvée Rasteau, qui sera prête dans trois ans, lorsque tousses arômes seront libérés et fondus. Les tanins sont bien présents. Le nez se montre intense, élégant, avec des parfums de fruits noirs. Un vin vif et chaleureux en bouche, sur des notes boisées auxquelles se mêle le fruit confit. Beaucoup de plaisir en perspective.
 
Côtes du Rhône Rouge et Rosé 2002  *
 
Deux vins présentés, deux vins jugés très réussis. La cuvée rouge, dans sa robe pourpre, est à la hauteur de ses prétentions. Soyeuse, fruitée et relevée par des tanins d’une grande finesse, elle est prête à boire. Le rosé 2002, fidèle à son millésime, est un peu plus frais, mais reste délicieux grâce à son caractère velouté. Ses tanins sont présents, mais sans excès. Il est à boire maintenant et pendant deux ans.


Guide des Vins des Sommeliers 2004

Domaine de Beaurenard
 
17/20  -  Châteauneuf du Pape rouge 1996
Robe intense, grenat aux reflets violacés. Nez complexe développant des arômes de fruits en confiture. Bouche concentrée dotée de tanins solides et de notes d’olive noire.
Une grande bouteille dont la présence en bouche laisse présager un bel avenir.
 
19/20  -  Châteauneuf du Pape cuvée Boisrenard rouge 2000
Robe rubis foncé, presque noire. Nez puissant de fruits mûrs (cassis), de truffe, de grillé et de vanille. Attaque impressionnante sur une matière racée dotée de tanins fins et serrés. Bouche explosive de fruits mûrs, moelleuse sur une belle acidité. Subtile rétro-olfaction aux notes épicées et grillées apportées par le bois. Finale longue sur des notes empyreumatiques mêlées à des touches de cassis, de griotte confite et de poivre Sarawak.
Une magnifique bouteille issue de vieilles vignes, âgées de 60 à 90 ans, plantées cépages mêlés traditionnels de leur époque. Dix-huit mois d’élevage, un collage au blanc d’œuf, pas de filtration. Daniel Coulon pourrait interpréter d’Artagnan à la Michodière, mais sans doute son talent s’exprime bien mieux à travers ses vins merveilleux, concentrés et pleins de fruits.
 
18/20  -  Châteauneuf du Pape rouge 2001
Robe pourpre. Nez exhalant des arômes de fleurs blanches, de cassis confit, de myrtille, de boisé et d’épices fortes. Bouche dévoilant des notes de fruits noirs et d’herbe sèche, dotée de tanins serrés et puissants.
Un vin admirable et bien construit, issu de Grenache (70%), de Syrah (10%), de Mourvèdre (10%), et de Cinsault (10%) sur un terroir unique de gros cailloux favorisant la maturité du raisin.
 
19/20  -  Châteauneuf du Pape cuvée Boisrenard 2001
Robe intense, cerise noire. Nez de fruits rouges, de garrigue et de poivre. Bouche encore légèrement fermée dotée de notes de figue et d’épices accompagnées de tanins présents.
Un vin superbe, d’une grande complexité, à oublier encore plusieurs années, issu de l’assemblage des treize cépages de l’appellation avec une dominante de grenache, au rendement de 15hl/ha.
 
18/20  -  Châteauneuf du Pape blanc 2002
Robe jaune clair aux reflets verts, limpide, brillante et d’une belle viscosité. Larmes fines et rapides. Nez très intense et presque trop puissant, exhalant des arômes d’agrumes (citron, pamplemousse), puis des notes florales complexes, de verveine et de fruits blancs mûrs. Attaque souple. Bouche puissante, équilibrée, féminine et droite, marquée par une belle matière. Finale sur un bouquet complexe de fleurs et de fruits (agrumes).
Un assemblage de clairette, roussanne, bourboulenc, grenache blanc, picardan et picpoul traditionnellement cultivés avec labours et amendements organiques. Très agréable au nez, ce remarquable Châteauneuf du Pape dévoile une bouche puissante, fine et délicate.


Vins et Santé 2002

Vin et santé : une réalité désormais scientifiquement incontestable

Domaine de Beaurenard
Côtes du Rhône Villages Rasteau Rouge 2000
Majestueuse robe grenat intense au disque lumineux et violacé. A l’agitation, le nez présente une jolie complexité où s’enchevêtrent les fruits noirs, les fleurs (pivoine, violette) et les épices (safran, poivre, genièvre). L’attaque puissante, marquée par le bois, s’arrondit en milieu de bouche pour offrir une chair dense et soyeuse aux arômes opulents de liqueur de myrtille, de confiture de fraise, de réglisse forte et de pointe végétales. Un vin de garde à déguster sur un pavé d’autruche sauce au poivre.
Évolution : 2 à 20 ans.


Le Guide Hachette 2002

Domaine de Beaurenard
* * *  Châteauneuf-du-Pape rouge 1999
 Il s’en est fallu de peu que le grand jury ne lui décerne le coup de cœur mais cela n’empêche pas cette bouteille d’être exceptionnelle : outre sa richesse aromatique, on peut apprécier sa structure forte et élégante et une parfaite harmonie gustative. C’est un vin de longue garde (cinq à dix ans).

*    La cuvée Boisrenard 1999, caractérisée par un élevage sous bois plus long, obtient une étoile. Tannique et puissante, elle devra se fondre.

Côtes du Rhône Villages Rasteau 1999
Venu de Châteauneuf du Pape, un Villages boisé et fruits rouges à l’olfaction, fruits rouges encore, mais macérés cette fois, dans une bouche tannique qui devrait s’affiner avec le temps. On reconnaît ici les effets d’une longue cuvaison et des mois d’élevage en fût. Une bouteille flatteuse dans sa robe grenat.


Le Guide Hachette 2001

Coup de Cœur
Domaine de Beaurenard 
**  Châteauneuf-du-Pape Boisrenard 1998
Le Domaine de Beaurenard, entré dans la famille Coulon il y a… sept générations, fait partie des plus réputés de l'A.O.C car il a toujours été très attentif à la conduite de la vigne. Et l'on sait que sans bon raisin il n'y a pas de grand vin. Ici, tout a été bon dans le millésime 98. Cette cuvée Boisrenard, malheureusement confidentielle, obtient les félicitations du jury. L'absence de filtration offre une garantie de respect des arômes (myrtille et chocolat) et donne à la bouche une longueur flatteuse. On peut déjà déguster ce vin mais il atteindra sa plénitude dans cinq ans. A réserver à du gibier ou à une belle viande.

*      Châteauneuf-du-Pape rouge 1998
La cuvée principale reçoit une étoile.

 *      Châteauneuf-du-Pape blanc 1999
Il obtient une étoile pour sa puissance et l'élégance de ses arômes. Buvez le à l'apéritif avant de servir à table le coup de cœur.


Guide Vins et Santé 2001
 
« Les données épidémiologiques qui établissent que les consommateurs modérés de vin présentent une moindre incidence des maladies cardio-vasculaires et une mortalité plus faible peuvent désormais être reliées à des explication d'ordre biochimiques et biologiques. Les effets des poly phénols sur la fonction vasculaire, sur la fonction de l'hémostase, sur le statut anti-oxydant de l'organisme et sur la fonction cellulaire sont des éléments les plus souvent retenus afin d'expliquer l'action des poly phénols du vin dans la prévention de certaines pathologies. »

Avis des sommeliers :

Domaine de Beaurenard
Châteauneuf du Pape Rouge 1999
Belle robe grenat, profonde, ornée d'une frange violone. Le bouquet, puissant, s'ouvre sur des notes entrelacées où se marient des parfums de fruits à l'eau de vie (pruneau, cassis), de cerise kirschée et de notes empyreumatiques (fumée…). La bouche, tout en volume, bien charpentée par des tanins touffus, se dote en milieu de dégustation de saveurs de petits fruits noirs cuits (cassis, myrtilles), de poivre gris, de tabac brun et de boisé discret. Un vin capiteux qui a besoin de temps pour libérer tout son potentiel. A déguster sur un grand gibier.

 Évolution : 2 à 20 ans.  


Guide des Vins des Sommeliers 2000
 
Domaine de Beaurenard
Châteauneuf du Pape Rouge 1995
18/20 Robe brillante grenat foncé aux reflets orangés. Nez puissant, riche mais fin aux arômes élégants de fruits rouges, épices, laurier, réglisse et garrigue. Bouche riche et complexe, bien équilibrée avec des tannins ronds et gras, soutenu par des saveurs complexes. Finale longue et harmonieuse.

Châteauneuf du Pape Rouge Boisrenard 1996
18/20 Belle robe grenat. Nez intense et puissant sur les fruits noirs mûrs, la réglisse et la garrigue, rehaussé d'une touche boisée et torréfiée. Superbe matière en bouche, ronde et équilibrée, soutenue par des tannins nobles et présents. Très belles saveurs épicées évoquant le poivre et le laurier sur une longueur interminable. Un vin racé remarquable, élevé 15 mois en fûts et foudres de chêne. Une bouteille de grande classe, taillée pour la garde.

Châteauneuf du Pape Rouge Boisrenard 1998
18/20 Robe violine sombre bien concentrée. Nez très marqué par les fruits frais et le caractère vineux des moûts, rehaussé d'une note boisée. Bouche riche et complexe, soutenue par des tannins mûrs bien présents. Finale sur la puissance. Un vin issu de vignes de plus de 60 ans d'âge et élevé en barriques de chêne neuf. Tout le potentiel du millésime est dans cette cuvée complexe et concentrée, avec suffisamment de tannins pour supporter le bois. Une magnifique bouteille.

Côtes du Rhône Villages Rasteau rouge 1997
15/20 Robe violine d'intensité moyenne aux reflets brillants de jeunesse. Nez expressif sur des arômes de fruits rouges et noirs (mûre et cassis), rehaussé de notes vineuses de marc frais. Bouche bien équilibrée, soutenue par des tannins présents et de belles saveurs fruitées de jeunesse. Un style Villages réussi qui demande à vieillir. A découvrir sans hésitation.


 



Le guide des meilleurs Vins à petits prix 2004

Domaine de Beaurenard
8/10  -  Côtes du Rhône Rouge 2002

 
Belle robe, nez expressif toujours sur des notes épicées et poivrées. Bouche pleine avec de la matière et plus de corps dans un style harmonieux et direct.


Le Classement 2004 des vins et domaines de France

Domaine de Beaurenard
7 ] Châteauneuf du Pape Blanc 2002
 
7 ] Châteauneuf du Pape Rouge 2002
 
8 ] Châteauneuf du Pape cuvée Boisrenard Rouge 2001
 
7,5 ] Châteauneuf du Pape cuvée Boisrenard Blanc 2001
 
8,5 ] Châteauneuf du Pape cuvée Boisrenard Rouge 2000
 
7,5 ] Côtes du Rhône Villages Rasteau Rouge 2002
 
8 ] Côtes du Rhône Villages Rasteau
cuvée Les Argiles Bleues Rouge 2001
 
8,5 ] Côtes du Rhône Villages Rasteau cuvée Les Argiles Bleues Rouge 2000
 
8 ] Vin Doux Naturel Rasteau 2000

 
Ce domaine fait incontestablement partie des « modernistes » de Châteauneuf du Pape, et les vins rouges n’y manquent jamais de couleur, associant avec beaucoup de gourmandise le fruit, la puissance et un réel corps charnu. Sa cuvée de prestige baptisée Boisrenard possède un corps massif et puissamment structuré mais a parfois du mal à trouver un équilibre parfait. La propriété possède aussi de beaux terroirs à Rasteau, où elle produit l’un des vins majeurs de l’appellation.
 
Les vins : il faut relever la grande qualité des Rasteau, issu de vignes superbement situées, en particulier la cuvée des Argiles Bleues remarquable de densité, d’onctuosité et de puissance en 2000 et 2001. Ces vins, comme la cuvée Boisrenard, possèdent une richesse en alcool qui peut surprendre et demandent quelques années de vieillissement pour s’assagir. Dans les Châteauneuf, Boisrenard 2000 est un vin de grande garde, l’un des plus réussis de la propriété, tandis que le 2001 poursuit sa belle lancée.


Mes Meilleurs Vins au Meilleur Prix  -  Eric Mancio 

Domaine de Beaurenard
Cave : Superbe cave de vinification équipée de cuves inox avec contrôle de température. Sous terre une cave d’élevage et de vieillissement de laquelle nous avons du mal à remonter, tellement les vins à déguster sont bons.
Paul Coulon est intarissable concernant l’histoire du vin. Il a ouvert un Musée à Rasteau (plus de deux mille cinq cents outils et une collection de deux mille bouteilles anciennes).

Cuvée : Châteauneuf-du-Pape Boisrenard rouge 1999.
Un millésime impressionnant de concentration. Des tannins multiples et épicés aux saveurs complexes et très serrées, cette cuvée est un monument aromatique méritant de reposer en cave quelques années.

 Le Bon Choix
8 Châteauneuf-du-Pape 1999
4 Châteauneuf-du-Pape Boisrenard 1999


Le Guide Hachette 2003

Coup de Cœur
Domaine de Beaurenard
 *** Cuvée Boisrenard 2000
Des documents anciens attestent de la présence de vignes au lieu-dit Boisrenard en 1344. Aujourd’hui la cuvée Boisrenard, issue de très vieilles vignes (90 ans), obtient un coup de cœur. Une longue cuvaison (vingt-huit jours) a été nécessaire pour enrichir le vin de toute sa substance polyphénolique. L’élevage en fût (18 mois) est encore très présent même si les tanins mûrs participent au charme de cette grande bouteille qu’il faudra attendre encore quelques années pour que le bois se fonde parfaitement. Un vin robuste et élégant fait pour durer.

 * Côtes du Rhône Villages Rasteau 2000
Un domaine familiale régulièrement présent dans le guide pour l’ensemble de sa production.
Une logue cuvaison a doté le 2000 d’une bonne charpente.
L’olfaction révèle des notes confiturées et de fraise. En bouche, le boisé bien présent s’harmonise parfaitement avec le fruit cuit. Un vin agréable à boire. 



Guide des Vins des Sommeliers 2001
 
Domaine de Beaurenard

De père en fils depuis sept générations, la famille Coulon cultive la vigne et élabore le vin avec passion. L’exploitation dispose d’équipements modernes dont un chai de vinification particulièrement performant.

Châteauneuf du Pape Blanc 1993
18/20
Robe intense, dorée aux reflets paille confirmant l’évolution. Nez très intense aux arômes de garrigue, d’épices et de miel. Bouche grasse et complexe, avec toute la richesse de ses arômes tertiaires arrivés à excellente maturité. L’exemple parfait d’un vin blanc de Châteauneuf du Pape : très agréable dans sa jeunesse, il donne d’excellents résultats après 6 à 8 ans de vieillissement.

Côtes du Rhône Villages Rasteau 1998
17/20
Robe cerise sombre aux jolis reflets violines de jeunesse. Nez faible mais avec un bon fond de marc frais, de fruits noirs (mûre), et des notes de kirsch. Bouche charnue aux tanins présents. Finale très puissante en structure, mais plutôt fermée, rehaussée par des notes de fruits.

Châteauneuf du Pape Boisrenard Blanc 1994
17/20
Robe dorée d’une très belle intensité, vive, aux reflets dorés lumineux très présents. Nez expressif, généreux, complexe avec des arômes de réglisse, de bois vanillé, de résine de pin, d’amande et de praliné. Bouche ample et concentrée. Finale très puissante sur les arômes du nez soutenus par une dominante d’agrumes confits et de gingembre. Un vin ample et complexe, encore jeune. Malgré son élevage en milieu oxydatif, le bois, encore présent, se fondra de toute évidence.

Châteauneuf du Pape Blanc 1996
16/20
Robe jaune-or paille aux reflets verts. Nez encore sur le bois mais évoluant vers des arômes de fruits à chair blanche (poire), d’épices et de fleurs. Attaque en bouche fraîche et vive. Évolution sur une structure harmonieuse et d’une grande finesse. Moins réputé que les rouges de l’appellation mais tout aussi puissant, ce vin rare s’exprime dans sa jeunesse sur un registre fruité avant d’évoluer après quelques année vers des arômes tertiaires tels que la truffe blanche.

Châteauneuf du Pape Boisrenard Blanc 1997
15/20
Robe jaune intense, aux reflets or brillant très marqués avec des nuances bouton d’or sur le liseré. Nez très aromatique, dominé par des notes boisées complétées de vanille, de caramel au lait, de poire confite, de fruits compotés et de réglisse. Bouche ample et grasse qui révèle toute la richesse aromatique du nez. Un vin encore trop jeune qu’il faut savoir attendre, comme le 94 qui commence à peine à s’ouvrir. Cependant, il peut déjà être dégusté par des personnes que le bois ne choque pas.

Châteauneuf du Pape Rouge 1998
18/20
Robe grenat intense aux reflets violacés. Nez complexe développant des arômes de fruits en confiture, de pruneau, souligné de notes animales, de poivre, de figue et de fumée. Bouche concentrée aux tanins solides, sur des parfums d’olive noire, de cerise à l’alcool, de réglisse, de vanille et de pain grillé. Vigneron de père en fils depuis 7 générations, les propriétaires du Domaine de Beaurenard proposent ici un vin jeune, élevé en fûts et foudres de chêne, qui, par sa matière, présente un bon potentiel de vieillissement. 1998 est assurément un millésime exceptionnellement réussi à Châteauneuf du Pape et cette bouteille ne fait pas exception : sa grande présence en bouche prouve qu’elle tiendra toutes ses promesses.

Châteauneuf du Pape Blanc 1998
17/20
Robe brillante et d’aspect jeune, or pâle aux légers reflets verts et or blanc. Nez très ouvert avec des notes de fruits blancs (poire), de fleurs blanches et de fenouil frais. Bouche fraîche à l’équilibre gras et ample. très longue persistance aromatique.

Un Châteauneuf du Pape blanc qui justifie bien son appellation en cru. C’est un vin de plaisir, facile à déguster et toujours complexe. Il faudra toutefois éviter de le boire entre sa quatrième et sa sixième année ; il aura alors tendance à se refermer.  



Guide Vins et Santé 2000

Vins et Santé :  « Les populations méditerranéennes sont moins sujettes aux maladies cardio-vasculaires, aux cancers, au diabète que celles du nord de l’Europe. Pour prévenir l’apparition de nombreuses pathologies, l’organisme bénéficie d’une alimentation appropriée. Mais aussi de boissons comme le vin. »

Domaine de Beaurenard
Châteauneuf du Pape Rouge 1998 
Jolie robe d’un grenat assez intense à reflets violacés. Complexe, le bouquet se compose de fruits confiturés, de pruneau, de touches animales, de poivre et de notes de figue mêlées à des nuances de fumé. La bouche, concentrée, dotée de tanins solides, laisse percer des arômes d’olives noire, de sous-bois, de cerise à l’eau de vie, de réglisse, de vanille et de grillé. Un vin jeune qui par sa matière ira sûrement très loin. A déguster sur un chevreuil sauce grand veneur, un petit salé aux lentilles.

Évolution : 2 à 20 ans.


Le Guide Hachette 2000

Domaine de Beaurenard  **
Châteauneuf du Pape Rouge 1997
Voici un vin qui a su tirer le meilleur parti possible du millésime 1997. Il possède une couleur foncée mais limpide, un nez fin de fruits rouges et d’épices. Nous sommes réjouis par sa générosité et ses promesses d’évolution. A garder quatre ans.

Du même domaine signalons la Cuvée Boisrenard 1997 qui présente un caractère plus boisé, et reçois une étoile.


Le Classement 2000 des vins et domaines de France
 
Domaine de Beaurenard *
Ce domaine fait incontestablement partie des « modernistes » de Châteauneuf du Pape, et les vins rouges n’y manquent jamais de couleur, associant avec beaucoup de gourmandise le fruit, la puissance et un réel corps charnu. Pendant longtemps, sa cuvée de prestige Boisrenard nous a paru aussi impressionnante par sa densité et sa massivité que manquant d’harmonie et de réelle profondeur en bouche. Mais la précision accrue des vinifications a fait nettement progresser la propriété et ce vin a incontestablement gagné en longueur. Boisrenard 1995 est ainsi assurément une cuvée qui va prouver, avec une longue garde en cave, son élégance de texture et sa race aromatique. Cette plus grande recherche d’équilibre se retrouve dans tous les vins, même si leur puissance demeure l’une de leur principale caractéristique. Les blancs ont également progressé, et le superbe 1998 annonce une gamme dans ce millésime de premier ordre.