A BOIRE OU A GARDER ?...

« C’est bien la première fois que j’ai la chance de déguster un Châteauneuf-du-Pape de 1929, nous confie Robert Parker, encore tout retourné. C’est un vin qui n’a peut-être plus toutes les qualités de sa jeunesse, mais c’est un vin qui a une âme. Et cela, jamais je ne pourrais l’oublier !»

Une émotion qu’il était possible de lire sur tous les visages des convives et peut-être encore plus sur celui de Daniel Coulon (notre photo) vignerons du Domaine de Beaurenard. Religieusement, délicatement, avec d’infinies précautions, il a, dans une arrière salle de la “Maison des Vins”, versé dans chaque verre de dégustation, quelques gouttes de ce divin nectar.
Séquence émotion garantie. S’il n’a pas lâché une larmichette, on n’était pas loin…

Hervé Aujames “La Provence”

Châteauneuf du Pape

A boire
A garder
A boire,
mais pouvant attendre

2002

2012

2008

1997

2011

2007

1996

2010

2006

1994

2009

2004

1993

2005

2003

1992

 

2001

1991

 

2000

1988

 

1999

1987

 

1998

1986

 

1995

1984

 

1990

1983

 

1989

1982  

1985

1981

   

1980

 

 

 Millésime réussi - Millésime très réussi
Châteauneuf du Pape Cuvée Boisrenard
 
A boire
A garder
A boire,
mais pouvant attendre

1997

2011

2006

1996

2010

2004

1994

2009

2003

  1993

2007

2001

 

2005

2000

 

1999

 

 

  1998

 

 

1995

 

 

1990

 Millésime réussi - Millésime très réussi

   Le Châteauneuf du Pape est un vin de garde. Selon les millésimes et selon vous goûts, cette garde peut être plus ou moins longue.
   Nous produisons des vins avec beaucoup de rondeur, qui peuvent être bus jeunes avec aussi beaucoup de plaisir.